géoradar méthodes électromagnétiques EM31 potentiel spontané
résistivité électrique chargeabilité- polarisation induite IP- magnétomètre

Résistivité électrique
panneau électrique,
tomographie de résistivité électrique

La tomographie électrique, ou imagerie électrique, est la mesure de la résistivité électrique du soussol selon un profil linéaire composé d’électrodes d’injection et de mesure du courant électrique. Cette technique permet d’obtenir une coupe verticale de la géologie du sous-sol au droit du profil (tomographie de résistivité électrique).

La réalisation d’un profil électrique consiste en l’implantation de 48 à 64 électrodes métalliques à 20 cm de profondeur, espacées de 0.5 à 5 mètres chacune, et reliées entre elles par un câble électrique 32 voies. Un courant de l’ordre de 200 milliampères (mA) est injecté dans les électrodes afin de remonter à la résistivité apparente des terrains situés au droit de la zone d’étude. La source du courant électrique injecté est une batterie 12 Volts apte aux cyclages électroniques. Le terminal électronique de terrain utilisé par GEOPHY est de type ABEM SAS-1000 et ES464.

 

La durée d'acquisition sur un profil composé de 64 électrodes est d'environ une heure trente, plus le temps d'installation du dispositif à peu près équivalent. L'acquisition terminée, les données sont ensuite transférées sur un ordinateur pour être traitées à l'aide du logiciel RES2DINV. On obtient alors une image du sous-sol en termes de "résistivités vraies", laquelle est interprétable géologiquement.

La résistivité électrique dépend d'un grand nombre de paramètres qui rendent son interprétation parfois délicate sans le recours à des informations ponctuelles de type forage/sondage de sols. Elle dépend essentiellement de la teneur en eau, de la minéralisation de l'eau, et de l'argilosité de la roche. Dans des carbonates fracturés, celle-ci dépend fortement du degré de fracturation. En outre, la
présence de conducteurs métalliques près de la surface du sol (conduites enterrées, pipes, réseaux électriques, ferraillages de structures en béton armé, grillages ancrés au sol) peut considérablement dégrader la qualité des mesures.

En fonction de la profondeur d’investigation souhaitée et des objectifs à atteindre, plusieurs protocoles d’acquisition sont à notre disposition : Wenner, Schlumberger, Pôle-Dipôle, Pôle-Pôle pour ne citer que les principaux. Ils diffèrent entre eux par la disposition du dipôle d’injection (AB) et du dipôle de mesure (MN) :

GEOPHY est propriétaire de son matériel de résistivité électrique.